L’endettement progressif de la famille Côté Gagnon

« Ouf, quel soulagement! Alors que nous pensions tout perdre, notre conseillère de chez BRESSE nous a aidés à reprendre le contrôle de nos finances. Merci à Karina pour son professionnalisme et sa patience. Notre dossier a été traité avec rigueur et rapidité. Nous avons retrouvé notre bonne humeur et avons recommencé à respirer !»

LA SITUATION DES CÔTÉ GAGNON

Les membres de la famille Côté Gagnon ont une vie bien remplie. Les deux parents travaillent à temps plein tandis que leurs trois adolescents sont aux études et pratiquent des sports de compétition.

Depuis quelques années, tout coûte plus cher. La facture d’épicerie a presque doublé, le coût des services publics comme l’électricité a augmenté de manière importante et les sports des enfants exigent des contributions financières considérables. Les parents ont tout fait pour conserver la qualité de vie de leur famille. Ils ont refinancé leur maison et utilisé tout le crédit à leur disposition.

La situation est devenue insupportable, leurs dettes ont augmenté à un niveau critique. Ils se sont donc présentés à leur institution financière pour demander une consolidation de dettes. Le prêt leur a été refusé en raison de leur ratio d’endettement trop élevé.

Ne sachant plus quoi faire, ils nous ont consultés.

Leurs actifs

  • Résidence familiale – valeur de 250 000 $;
  • Une mini fourgonnette en location;
  • Un VUS financé à 120 % de sa valeur en raison d’un mauvais achat;
  • Des régimes enregistrés d’épargne-études (REEE) pour leurs trois adolescents – Valeur de 9 000 $.

Leurs dettes

  • Cartes de crédit : 45 000 $;
  • Marge de crédit : 50 000 $;
  • Dettes envers l’impôt : 25 000 $;
  • Hypothèque sur la maison : 200 000 $.

LES OBJECTIFS DES CÔTÉ GAGNON

  • Conserver leur résidence;
  • Conserver leur mini fourgonnette;
  • Se débarrasser de leur VUS;
  • Ne pas se faire saisir les REEE des adolescents.

LA SOLUTION CHOISIE

Les Côté Gagnon ont fait une proposition de consommateur à leurs créanciers. La proposition présentée se résume ainsi :

Paiements réguliers de l’hypothèque et de la location de la mini fourgonnette;
Remise du VUS au créancier;
Montant de 30 000 $ payable aux autres créanciers à raison de 60 versements mensuels de 500 $.

Les créanciers des Côté Gagnon ont accepté la proposition telle que présentée et la famille a retrouvé l’équilibre financier.

Cette histoire vous interpelle?

Les conseillers de BRESSE connaissent les solutions avantageuses